Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

quelques outils

Adherez à la CFE CGC
pour info nos stats:

    

959 511 pages lues ce jour...


Le blog est au topblog
d'overblog !

Lisez et faites lire
le blog

mobilisez vous ...
ou arrêtez de râler ...
 

Recherche

Archives

INFO

 

Fédération des Fonctions Publiques-CGC

15-17, rue Beccaria

 – 75012 PARIS –

Métros :

Gare de Lyon/Faidherbe Chaligny/ Ledru Rollin 

Tél  :  01.44.70.65.90

Fax :  01.44.70.65.99

Mail : ufcfp.cgca twanadoo.fr

22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 22:43
Le secrétariat général des personnels de direction
Syndicat national des cadres pénitentiaires CFE.CGC
et La Fédération interco Justice CFDT

à

M. BEAUVOIS
Président de la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité
62 Boulevard de la Tour Maubourg 75007 Pairs

Monsieur le Président,

Le 18 novembre 2008 vous avez adopté un avis concernant les conditions du suicide dramatique d'un jeune homme dans un établissement pénitentiaire pour mineurs du Rhône.

Les conditions de diffusion de ce rapport nous amènent à vous faire part de l'émotion créée parmi les membres des corps de direction de l'administration pénitentiaire sans qu'il s'agisse bien entendu ni de présenter une quelconque observation sur le fond du dossier ni de minimiser la douleur de la famille de la personne décédée.

Nous nous étonnons en effet que le rapport ait fait l'objet d'une communication à l'ensemble de la presse et qu'il ait été intégralement mis en ligne sur le site du Monde.fr, sans que les personnes intéressées n'aient été informées de son contenu.

Nous déplorons que, de ce fait, des fonctionnaires aient personnellement fait l'objet d'une vindicte médiatique non seulement dommageable sur un plan professionnel, mais, surtout, les atteignant, irrémédiablement, dans leur vie privée.

Nous étions pourtant et sommes toujours persuadés, d'un point de vue déontologique, qu'un rapport d'inspection ne peut faire l'objet d'une publication qu'après que l'autorité administrative mise en cause ait été en mesure de présenter ses observations, ne fut-ce que pour rectifier de nombreuses erreurs matérielles.

Il en va, nous semble t-il, du respect du principe fondamental du contradictoire.

Nous regrettons que ce principe n'ait pas été respecté, ce qui aurait évité un affaiblissement net de l'autorité morale que doit représenter la CNDS.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en l'expression de notre considération.

Pour le secrétariat général Pour la Fédération interco
Le secrétaire général Justice CFDT
Sébastien CAUWEL M. Duflot

Partager cet article

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article

commentaires