Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

quelques outils

Adherez à la CFE CGC
pour info nos stats:

    

959 511 pages lues ce jour...


Le blog est au topblog
d'overblog !

Lisez et faites lire
le blog

mobilisez vous ...
ou arrêtez de râler ...
 

Recherche

Archives

INFO

 

Fédération des Fonctions Publiques-CGC

15-17, rue Beccaria

 – 75012 PARIS –

Métros :

Gare de Lyon/Faidherbe Chaligny/ Ledru Rollin 

Tél  :  01.44.70.65.90

Fax :  01.44.70.65.99

Mail : ufcfp.cgca twanadoo.fr

13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 09:56

PARIS – Officials say a France Telecom employee has killed himself, becoming the giant phone company's 24th worker to commit suicide in 18 months.


Officials in the eastern Haute-Savoie region said the 51-year-old man jumped off a bridge onto a highway on Monday. In a note found in his car, the father of two blamed his act on the "atmosphere" at his workplace.


Earlier this month, French Labor Minister Xavier Darcos ordered an official to monitor France Telecom's health and safety meetings following the spate of suicides.


Unions say the once-state-run company's restructuring could be to blame for some of the suicides by company employees. The company laid off some 22,000 layoffs in 2006-2008.

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 09:17

Le cumul d’un poste de fonctionnaire et d’une activité non salariée de type entreprenariale sont prévues par la loi du 3 août 2009 sur "la mobilité et les parcours professionnels dans la fonction publique" :

- à temps plein, les créateurs d’entreprise peuvent cumuler les deux statuts publics et privés pendant deux ans contre un an auparavant

- ils peuvent prolonger d’une année supplémentaire après accord de l'Administration.

- un temps partiel peut aussi être demandé pour création d'entreprise. 

- le cumul est alors possible pendant un an avec là encore une prolongation d’une année.

- enfin, les fonctionnaires qui exercent à temps partiel et pour moins de 70 % du temps de travail contre 50 % auparavant peuvent librement exercer une activité indépendante sans limitation dans le temps.

Repost 0
11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 13:20

On compte 27% de femmes pour 73% d’hommes et l’âge moyen des préfigurateurs est de 51 ans.

1er octobre 2009

Le 30 septembre 2009, les 26 préfigurateurs des futures ARS ont été nommés en Conseil des ministres. La prise de fonction de ces futurs directeurs des ARS sera précédée d’un séminaire « d’intégration » les 8, 9 et 10 octobre 2009.

Des profils diversifiés
- 50% des nominés exercent ou ont exercé au sein de l’Etat, dont : 19% en préfecture (préfets et sous-péfets) 19% en administration centrale ou dans un corps d’inspection 15% en Ddass ou Drass.
- 23% exercent ou ont exercé dans un organisme de sécurité sociale
- 15% sont des candidats d’ouverture, issus du secteur privé
- 8% sont médecins
- 27% viennent d’une direction d’ARH

Bref résumé des parcours de ces directeurs et directrices d’ARS (CV en téléchargement) :
à lire ici : http://www.syndicat-infirmier.com/Directeurs-des-ARS-26-Agences.html

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 12:08
Les prochains :

  • Poitiers : vendredi 16 octobre 2009
  • Châlons-en-Champagne : jeudi 22 octobre 2009
  • Dijon : jeudi 26 novembre 2009
  • Clermont-Ferrand : mercredi 2 décembre 2009



http://www.fiphfp.fr/

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 13:18
 

L actualité récente nous montre deux exemples du peu de considération des autorités pour notre profession :

Premièrement, les revalorisations salariales liées au nouveau programme de formation dans le cadre de la réforme LMD Licence-Master-Doctorat. Ces négociations se font dans le cadre des engagements du Président de la République et de Roselyne Bachelot, qui ont indiqué à de nombreuses reprises que leurs objectifs étaient de reconnaître les compétences des infirmières, et de rendre cette profession attractive. Nous en sommes loin, avec une aumône de 15 euros par mois pour les "pauvres petites" infirmières.

Deuxièmement, avec la circulaire Hortefeux du 21 août 2009 concernant l organisation des "centres de vaccination" H1N1. Alors que les infirmières seront en première ligne, des bureaucrates décrètent sans concertation avec la profession un mode opératoire industriel en complète opposition avec nos recommandations de bonnes pratiques (3 intervenants pour un même acte) et notre éthique professionnelle (2 minutes par patient).

Les infirmières sont là pour répondre aux besoins de santé de la population, et toute personne qui souhaite se faire vacciner trouvera toujours une IDE. Mais il est hors de question de faire n importe quoi n importe comment. De même qu un fonctionnaire n a pas à obéir à un ordre illégal, un professionnel de santé a le droit de ne pas obtempérer à des consignes administratives contraires à son éthique et sa déontologie.

Ni bonnes, ni nonnes : les autorités croient avoir affaire à des filles de salles dociles, mais nous sommes des professionnels de santé, et nous défendrons tant la qualité des soins que la citoyenneté des patients, d où notre refus de cautionner des "chaines de vaccinations" qui relèvent de la médecine vétérinaire.

Le contraste est saisissant entre le communiqué moralisateur de l Ordre des Médecins réagissant au fait qu un médecin sur deux refuse de se faire vacciner, et le communiqué responsable de l Ordre des Infirmiers qui dénonce "Le choix de scinder la préparation du vaccin entre plusieurs intervenants, impliquant, de fait, que celui qui prépare n?est pas celui qui injecte. "

Notre "Ordre ne peut, tant d un point de vue éthique que déontologique, cautionner une organisation mettant les infirmiers en position de pratiquer des actes clairement contraires aux Bonnes Pratiques Infirmières en usage, et peu en rapport avec un niveau de qualité et de sécurité des soins que le contexte sanitaire et humain de cette campagne de vaccination exige."

C est tout à l Honneur de la profession de refuser que les personnes ne soient plus que des "objets de soins". Pour Paul Ricoeur, "les vrais problèmes commencent avec les exceptions et les excuses. Toutes les cultures ont été confrontées à cela , trouver quelles sont les règles pour supprimer les règles. Voilà la véritable éthique , les vrais problèmes, qui ne sont pas noirs ou blancs, pour ou contre, mais qui sont toujours dans l?entre-deux. L entre-deux est le véritable lieu de la discussion morale".

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 11:36


pour le stock de jours épargnés au 31 décembre 2008, vous pouvez 

    - demander  le maintien sur le CET de tout ou partie des jours épargnés à cette date, quel qu'en soit le nombre, et même s'ils dépassent 60 jours, pour les utiliser sous forme de congés (sous réserve que ces jours soient encore disponibles à la date de la demande).

-  opter, en les combinant librement, pour leur prise en compte au sein du RAFP (titulaire ou magistrat), ou pour leur indemnisation.

- pour le stock de jours épargnés au 31 décembre 2007, vous pouvez demander:
    - l'indemnisation des jours épargnés à cette date, dans la limite de la moitié du stock.

pour les jours placés sur le CET au titre de l'année 2009

Le 31 janvier 2010 au plus tard, vous pouvez à votre convenance, pour tous les jours au-delà du seuil de 20 jours et dans les proportions que vous souhaitez, choisir :

    - la prise en compte d'un ou plusieurs jours au sein du RAFP (si vous êtes fonctionnaire titulaire ou magistrat) ;

    - l'indemnisation d'un ou plusieurs jours ;

    - le maintien sur votre CET de jours en vue d'une utilisation sous forme de congés. L'augmentation du stock de jours ainsi conservés ne peut excéder 10 jours par rapport à l'année précédente.

Repost 0
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 19:07

 

Les policiers Municipaux représentés par l’Union Nationale des Agents de la Police Municipale ont appris avec consternation le tragique accident qui a causé le décès de deux gardiens de la paix de la Brigade Anti-Criminalité (BAC) du Commissariat de Cannes et en a blessé un troisième.


Ces policiers répondant à un appel des nos collègues de Cannes ont payé de leur vie leur engagement dans la lutte contre la délinquance et la criminalité en se rendant sur les lieux d’un délit avec la célérité nécessaire à l’accomplissement de leur mission.


Au nom de l’ensemble des policiers municipaux, nous présentons nos plus sincères condoléances aux familles et aux collègues de ces policiers éprouvés par ce deuil et souhaitons un prompt rétablissement au policier blessé.

Fait à Toulon,

Le 07 octobre 2009.

Michel LECQUIO

Président national UNAPM

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 09:06
La loi hadopi 2 contre le téléchargement illégal a été votée : le Monde a fait un rsumé du contenu de la loi, qui attend ses textes d'application maintenant.


  • Suspension de l'abonnement Internet, amende et prison

La principale mesure du projet de loi reste la "riposte graduée". Les internautes suspectés de téléchargement illégal recevront deux avertissements : un e-mail, puis une lettre recommandée. A la troisième infraction, les contrevenants encourent la suspension de leur abonnement Internet pour une durée maximale d'un an, mais également une amende, voire d'une peine de prison, ainsi que le paiement de dommages et intérêts aux ayants droit.

Le texte présenté aux députés prévoit que les internautes reconnus coupables de téléchargement illégal devront s'acquitter d'une amende de 1 500 euros ou, en cas de récidive, de 3 000 euros, tarif prévu pour les contraventions de cinquième catégorie. Les plus gros pirates pourront être poursuivis pour contrefaçon, dans une procédure classique qui les expose à une amende de 300 000 euros et à une peine de trois ans prison.

  • Le retour du juge

Selon la décision du Conseil constitutionnel, seule l'autorité judiciaire peut décider de la suspension d'un abonnement Internet. Les agents de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) seront dotés de prérogatives de police judiciaire pour constater les téléchargements illégaux et constituer les dossiers qu'ils transmettront au parquet. Il appartiendra ensuite au juge de prononcer les sanctions et de trouver l'équilibre entre droits d'auteur et protection des droits des internautes.

Pour éviter d'engorger les tribunaux, le projet de loi prévoit le recours à une procédure accélérée, l'ordonnance pénale : un juge unique rend une décision écrite sur la base d'éléments probants, sans débat contradictoire préalable, et sans être tenu de la motiver. En cas de "préjudice lourd" ou si les internautes forment opposition à cette décision, les parties seront convoquées par un juge unique devant le tribunal correctionnel. Selon les prévisions du gouvernement, 50 000 notifications de suspension d'abonnement Internet seront envoyées chaque année.

  • Obligation de sécuriser sa connexion Internet

Le projet de loi introduit le délit de "négligence caractérisée". Les abonnés sont responsables de leur connexion Internet. Après avoir reçu un premier courrier recommandé, ils s'exposent à une amende de 1 500 euros et à une suspension de leur abonnement pour une durée maximum d'un mois s'ils ne sécurisent pas leur accès "en bon père de famille". Il reviendra aux juges d'établir l'absence ou non de moyens de sécurisation compatibles avec la configuration de l'ordinateur et du réseau.

Repost 0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 11:50

 

siac 1

siac 2

Personnels enseignants premier degré
professeurs des écoles

Personnels de l'enseignement du second degré
agrégation, CAPES,CAPEPS, CAPET ,C.A.P.L.P., COP et C.P.E.

 

Le guide du candidat
Consulter le guide du candidat aux concours
Affiche de la campagne d'information

siac 3

Personnels administratifs et techniques
personnels administratifs, techniques, ouvrier, sociaux et de santé (A.T.O.S.S.)
personnels ingénieurs techniques, de recherche et formation (I.T.R.F.)
personnels des bibliothèques

siac 4 Personnels d'encadrement
personnels de direction
inspecteurs de l'éducation nationale (I.E.N.)
inspecteurs d'académie - inspecteurs pédagogiques régionaux (I.A.-I.P.R.)
Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 09:14

vous nous avez envoyé ce lien :
http://www.malango-actualite.com/article/integration_des_policiers_municipaux_et_gardes_champetres-5933.htm
L
e préfet Hubert Derache a cosigné le protocole d’accord intégrant les policiers municipaux et les gardes champêtres dans la fonction publique territoriale, comme leurs confrères en métropole.

Les cosignataires étaient le CNFPT (Centre national de la Fonction Publique Territoriale), représenté par Jeremy Blazquez, l’association des maires de Mayotte et sa vice présidente, maire de Chirongui, Roukia Lahadji, le centre de gestion de la fonction publique territoriale de Mayotte, M’Hamadi Abdou, et les syndicats, CGT MA, FO,  CFDT et CFE CGC.


« C’est un bon accord »pour Hubert Derache qui permet ainsi de sortir de l’impasse du mois de juin, mois pendant lequel gardes champêtres et policier municipaux avaient manifesté leur mécontentement.

« Maintenant, vous aurez une vraie police et non plus une police bananière », dixit le représentant des policiers municipaux.


La contrepartie : la formation obligatoire de 3 mois pour les gardes champêtres et de 5 mois (6 en métropole) pour les policiers municipaux, au terme de laquelle ils intègreront la fonction publique territoriale.


« Ces formations, sous l’autorité du maire, commenceront au mois de mars 2010, à la suite desquels ils auront le statut d’Agent de Police Judiciaire Adjoint 21 » explique Jeremy Blazquez, « il y a 140 à 160 agents à former, ce qui prendra 3 à 4 ans ».


Le décret issu de cet accord est donc attendu impatiemment.

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article