Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

quelques outils

Adherez à la CFE CGC
pour info nos stats:

    

959 511 pages lues ce jour...


Le blog est au topblog
d'overblog !

Lisez et faites lire
le blog

mobilisez vous ...
ou arrêtez de râler ...
 

Recherche

Archives

INFO

 

Fédération des Fonctions Publiques-CGC

15-17, rue Beccaria

 – 75012 PARIS –

Métros :

Gare de Lyon/Faidherbe Chaligny/ Ledru Rollin 

Tél  :  01.44.70.65.90

Fax :  01.44.70.65.99

Mail : ufcfp.cgca twanadoo.fr

9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 18:13
  • hommage au Général de Gaulle :
  • 40ème anniversaire de la mort du général de Gaulle

    Le 9 novembre 1970 décédait le général de Gaulle.


  •  Pour commémorer cette date, l’Assemblée, en collaboration avec l’AFP, expose sur les grilles du palais Bourbon, en face du pont de la Concorde, onze photographies marquant les grands moments de sa vie.

 

A l’occasion du 40e anniversaire de la disparition du Général de Gaulle, Bernard Accoyer, Président de l’Assemblée nationale, se rendra le mardi 9 novembre 2010 à Colombey-les-Deux-Églises (Haute-Marne), où il participera à cette journée commémorative présidée par le Président de la République.

Le 10 novembre 1970, à l'annonce de la disparition du Général de Gaulle, l’Assemblée nationale suspendait ses travaux.

En hommage à « l’Homme de la France libre », Bernard Accoyer a souhaité que l’Assemblée nationale, en collaboration avec l’Agence France Presse, expose sur les grilles du Palais Bourbon, du 2 au 19 novembre 2010, des photographies marquant les grands moments de la vie du Général de Gaulle .

Retrouver les photos du Général de Gaulle sur le site de l’Assemblée nationale :

 

http://www.assemblee-nationale.fr/13/evenements/Hommage-de-Gaulle/index.asp

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 21:52

 

Le 16 novembre 2010 auront lieu les élections professionnelles dans la Gendarmerie Nationale pour les personnels civils.
Pour la première fois, un syndicat de Police sera présent lors de ce scrutin.

Depuis le début du rapprochement Police/Gendarmerie nous oeuvrons SEULS pour les intérêts de nos deux corporations.


Parce que votre avenir ne peut être pris en main que par vous. Ensemble construisons notre avenir commun pour la défense de nos intérêts.


Personnels actifs et administratifs de la Gendarmerie :
FAITES VOTER OU VOTEZ POUR ALLIANCE SNAPATSI :
syndicat National ALLIANCE des Personnels Administratifs Techniques, Scientifiques et Infirmiers
.

 


Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 18:55

POLE EMPLOI : LE DESORDRE CONTINUE, LE MALAISE GRANDIT !!


- Services aux usagers dégradés
- Baisse des effectifs en 2011 : moins 1800 E.T.P. !
- Conditions de travail détériorées (nomadisme, informatique défaillante…)
- Charges de travail qui explosent (portefeuilles, instances…)
- Formations au rabais
- Management par les chiffres et le stress
- Opacité sur les évolutions stratégiques et les métiers
- Mobilités géographiques et professionnelles forcées
- Perte de sens du travail ...

 

Face à l’absence de réponses du D.G. et des tutelles, la CFE-CGC métiers de l’emploi et l’UNSA Pôle emploi
appellent l’ensemble des agents de Pôle Emploi à une  JOURNÉE NATIONALE DE GRÈVE


LE MARDI 9 NOVEMBRE 2010


La CFE-CGC métiers de l’emploi et L’UNSA pôle emploi revendiquent :


· La mise en place d’une instruction nationale reprenant, faute d’accord sur les Risques Psychosociaux et les conditions de travail, les principales mesures concrètes y figurant  et visant à améliorer rapidement les conditions de travail.
· De la transparence et une véritable concertation sur les objectifs stratégiques de Pôle Emploi (évolution de l’offre de services, de l’organisation du travail et des sites)
· Le maintien, à minima, des effectifs de 2010
· L’arrêt de la mise en oeuvre de nouveaux projets/dispositifs sur les sites qui ne sont pas mono-localisés et non conformes au nouveau référentiel immobilier.
· L’ouverture urgente de négociations sur la classification et l’évolution des métiers permettant aux salariés d’avoir plus de visibilité sur leur devenir professionnel.

 

CONTACTS PRESSE :
CFE-CGC
Métiers de l’emploi
Suzie PETIT
suzie.petitatpole-emploi.fr
Guillaume YDIER
guillaume.ydieratpole-emploi.fr
UNSA
Pôle emploi
Dominique NUGUES
unsa.nuguesatpole-emploi.fr
Jean-Cyril LE GOFF
unsa.le-goffatpole-emploi.fr

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 11:49

 

REFERENCES JURIDIQUES :

_ Loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la Fonction Publique Territoriale

Notamment  l’article 38 a),

_ Loi n°2008-492 du 26 mai 2008 relative aux emplois réservés et portant dispositions diverses relatives à la

 défense,

_ Décret n°2009-629 du 5 juin 2009 relatif aux emplois réservés et au contentieux des soins gratuits.

*****

L’article 38 a) de la loi n° 84-53 du 26/01/1984 précise que les fonctionnaires peuvent être recrutés sans concours en application de la législation sur les emplois réservés.

La loi n° 2008-492 du 26 mai 2008 relative aux emplois réservés et portant dispositions diverses relatives à la défense ainsi que le décret n° 2009-629 du 5 juin 2009 relatif aux emplois réservés et au contentieux des soins gratuits mettent en place ce dispositif dérogatoire de recrutement.

 

1 – LES BENEFICIAIRES :

Les personnes ayant subi un préjudice au nom de l’intérêt général

(Articles L. 394 à L. 396 du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre)

 

Art. L. 394

1° Les invalides de guerre titulaires d'une pension militaire d'invalidité en raison de blessures

reçues ou de maladies contractées ou aggravées dans le cadre du service au cours des

guerres ou des expéditions déclarées campagnes de guerre par l' autorité compétente ;

2° Les victimes civiles de la guerre ;

3° Les sapeurs pompiers volontaires victimes d'un accident ou atteints d'une maladie

contractée en service ou à l'occasion du service ;

4° Les victimes d'un acte de terrorisme ;

5° Les personnes qui, soumises à un statut législatif ou réglementaire, dans le cadre de leurs

fonctions professionnelles au service de la collectivité ou de leurs fonctions électives au sens

du code électoral, ont subi une atteinte à leur intégrité physique, ont contracté ou ont vu

s'aggraver une maladie en service ou à l'occasion du service et se trouvent de ce fait dans

l'incapacité permanente de poursuivre leur activité professionnelle ;

6° Les personnes qui, exposant leur vie, à titre habituel ou non, ont contribué à une mission

d'assistance à personne en danger et ont subi une atteinte à leur intégrité physique ou ont

contracté ou ont vu s'aggraver une maladie lors de cette mission, se trouvent de ce fait dans

l'incapacité permanente de poursuivre leur activité professionnelle.

 

Art. L. 395

1° Les conjoints, partenaires liés par un pacte civil de solidarité et concubins d’une personne

mentionnée à l'article L. 394 décédée, ou disparue dans les circonstances imputables aux

situations définies à cet article ou d’un militaire dont la pension relève des dispositions de l'

article L. 124 ;

2° Les personnes ayant la charge éducative ou financière de l' enfant mineur d'une personne

mentionnée à l'article L. 394 ou dont la pension relève des dispositions de l’article L. 124.

 

Art. L. 396

1° Sous réserve que les intéressés soient, au moment des faits, âgés de moins de vingt et un

ans :

a) les orphelins de guerre et aux pupilles de la Nation ;

b) les enfants des personnes mentionnées à l’article L. 394 dont le décès, la disparition ou

l'incapacité de pourvoir à leurs obligations et à leurs charges de famille est imputable aux

situations énumérées au même article ;

c) les enfants des militaires dont la pension relève de l’article L. 124 ;

2° Sans condition d'âge, les enfants des personnes mentionnées aux articles 1er et 6 de la loi

n° 94-488 du 11 juin 1994 relative aux rapatriés anciens membres des formations supplétives

et assimilés ou victimes de la captivité en Algérie.

 

Les militaires en reconversion

(Articles L. 397 à L. 398 du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre)

Art. L.397

1° Les militaires, autres que ceux mentionnés à l'article L. 394 ;

2° Les anciens militaires, autres que ceux mentionnés à l'article L. 394, à l'exclusion, d'une

part, de ceux qui ont fait l'objet d'une radiation des cadres ou d'une résiliation de contrat

pour motif disciplinaire et, d'autre part, de ceux qui sont devenus fonctionnaires civils.

 

Art. L.398

Les militaires et anciens militaires, servant ou ayant servi à titre étranger.

La condition de nationalité fixée aux articles 5 et 5 bis de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983

portant droits et obligations des fonctionnaires ne leur est pas opposable.

_ Les conditions :

Pour les bénéficiaires de l’article L. 394, les emplois réservés sont accessibles, sans conditions d’âge, de

délai, ni de durée de service.

Pour les bénéficiaires de l’article L. 395, les emplois réservés sont accessibles, sans conditions d’âge ni de

délai.

Pour les bénéficiaires de l’article L. 396, les emplois réservés sont accessibles, sans condition de délai.

Pour les bénéficiaires des articles L. 397 et L. 398, le candidat doit remplir les conditions d’âge fixées par

le statut particulier des cadres d’emplois d’accueil, à la date fixée, le cas échéant, par le statut d’accueil

ou, à défaut, au 1er janvier de l’année au titre de laquelle il postule et avoir au moins 4 années de services

militaires effectifs à la date d’inscription sur la liste d’aptitude. L’ancien militaire doit, en outre, avoir

quitté les armées depuis moins de 3 ans.

 

2 – LE PRINCIPE :

_ Les grades concernés

Les cadres d’emplois de la fonction publique territoriale, classés en catégorie B et C sont

accessibles par la voie des emplois réservés. Sont donc exclus de ce dispositif les grades de

catégorie A.

 

3 - LES LISTES DAPTITUDE :

Les candidats sont inscrits par ordre alphabétique sur des listes d’aptitude régionales ou

nationales par le ministre de la défense.

Vérification de l’inscription sur la liste d’aptitude : Avant de procéder à son recrutement,

l’autorité territoriale doit vérifier si l’agent est bien inscrit sur la liste d’aptitude correspondant au

grade sollicité. Ces listes sont accessibles sur le site Internet

 

http//www.emploisreserves.defense.gouv.fr /consulter les listes

 

4 - LES CONDITIONS DE NOMINATION :

Le candidat inscrit sur la liste d’aptitude est nommé dans la fonction publique territoriale en

qualité de stagiaire selon les modalités fixées par le statut particulier du cadre d’emplois

considéré.

Le militaire en activité (et non pas ancien militaire) suit ce stage en position de détachement

Enfin, Les recrutements relatifs aux emplois réservés sont pris en compte pour le calcul du nombre

de bénéficiaires de l’obligation d’emploi.

Repost 0
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 19:10


La sous-direction de la formation et du développement des compétences de la police nationale (SDFDC) recherche un psychologue, basé à Lognes (Seine et Marne 77) afin de renforcer sa cellule de conseil en psychologie appliquée (CCPA) qui développe notamment son activité de recherche.
Sous la supervision du chef du département de l'organisation, des méthodes et de l'évaluation des formations (DOMEF), vous participez aux missions de la cellule de conseil en psychologie appliquée qui sont :
Conseiller dans le domaine de la psychologie sur les méthodes et les pratiques d'évaluation.
Proposer des sujets d'études ou de recherches, en lien avec les problématiques du terrain, ainsi que leur méthodologie, à réaliser et/ou à piloter.
Recueillir les informations et la documentation à relayer auprès des psychologues de la sous-direction de la formation et du développement des compétences de la police nationale nécessaires à leurs activités.

Titulaire du titre de psychologue, DESS- DEA ou master II, vous justifiez d'une spécialisation en psychologie expérimentale ou d'une expérience dans le domaine de la recherche et/ou le conseil.
La maîtrise des outils statistiques et informatiques ainsi que des connaissances en méthodologie expérimentale sont demandées, idéalement dans le domaine de l'évaluation.
Disponibilité requise (déplacements fréquents).
Le poste est à pourvoir le 1er janvier sur la base d'un CDD de 3 ans (renouvelable une fois, puis en CDI) salaire annuel net début de carrière : 18.000 € env. (27h hebdomadaire + 12h de temps FIR (formation information recherche).

Lettre de motivation et CV :
Ministère de l'intérieur et des collectivités territoriales
Direction des ressources et des compétences de la police nationale
Sous direction de la formation et du développement des compétences
Département de l'organisation, des méthodes et de l'évaluation des formations
Cellule de conseil en psychologie appliquée
27 cours des petites écuries
77185 Lognes

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 11:40

Pour lui être opposable, un acte individuel doit être préalablement notifié à l'agent concerné.

La notification de l'acte déclenche le délai de recours de deux mois ouvert à l'intéressé pour contester la décision sous réserve que celle-ci comporte la mention des délais et voies de recours.

Le défaut des mentions des voies et délai de recours a pour conséquence de faire courir indéfiniment ce délai.

Repost 0
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 00:14

Arrêté du 22 octobre 2010 portant ouverture en 2010 de concours d'accès aux instituts régionaux d'administration

NOR: MTSF1027259A



Par arrêté du ministre du travail, de la solidarité et de la fonction publique en date du 22 octobre 2010, les concours externe, interne et le troisième concours d'accès à chaque institut régional d'administration (IRA) sont ouverts au titre de la session 2010 dans les conditions suivantes :
1° Le concours externe est ouvert aux candidats titulaires de la licence ou d'un autre titre ou diplôme classé au moins au niveau II, ou d'une qualification reconnue au moins équivalente à l'un de ces titres ou diplômes.
Sont autorisés à se présenter au concours externe les candidats qui justifient de qualifications au moins équivalentes attestées :
― par un diplôme ou un autre titre de formation délivré en France, dans un autre Etat membre de la Communauté européenne ou dans un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen ;
― par tout autre diplôme ou titre sanctionnant une formation ou par toute attestation prouvant que le candidat a accompli avec succès un cycle d'études au moins équivalent à celui sanctionné par le diplôme requis.
Les diplômes, titres et attestations mentionnés ci-dessus doivent avoir été délivrés par une autorité compétente, compte tenu des dispositions législatives, réglementaires ou administratives applicables dans l'Etat concerné.
Le candidat est tenu de fournir, à l'appui de sa demande, les documents mentionnés à l'alinéa précédent. Ces documents sont présentés, le cas échéant, dans une traduction en français établie par un traducteur assermenté ;
― par leur expérience professionnelle : peuvent se présenter au concours externe les candidats justifiant de l'exercice d'une activité professionnelle, salariée ou non salariée, exercée de façon continue ou non, équivalente à une durée totale cumulée d'au moins trois ans à temps plein et relevant de la même catégorie socioprofessionnelle que celle de la profession à laquelle la réussite au concours permet l'accès.
La durée d'activité professionnelle exigée est réduite à deux ans lorsque le candidat justifie d'un titre ou d'un diplôme de niveau immédiatement inférieur à celui requis par le statut du corps ou du cadre d'emplois.
L'exercice d'une ou plusieurs activités professionnelles doit avoir été accompli dans des fonctions d'un niveau au moins équivalent à ceux des emplois du corps ou cadre d'emplois auxquels le concours donne accès.
2° Le concours interne est ouvert aux candidats :
― fonctionnaires et agents de l'Etat, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent, y compris ceux visés à l'article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière, ainsi qu'aux militaires et aux magistrats ;
― se trouvant, à la date de clôture des inscriptions, en position d'activité, de détachement ou de congé parental ;
― en fonction dans une organisation internationale intergouvernementale ;
― et comptant, à la date de clôture des inscriptions, quatre années au moins de services publics.
Pour la détermination de cette durée, ne sont pas prises en considération les périodes de formation ou de stage dans une école ouvrant accès à un corps de la fonction publique.
Le concours interne est également ouvert aux candidats qui justifient d'une durée de services accomplis dans une administration, un organisme ou un établissement d'un Etat membre de la Communauté européenne ou d'un Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen autres que la France dont les missions sont comparables à celles des administrations et des établissements publics dans lesquels les fonctionnaires civils mentionnés à l'article 2 de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 exercent leurs fonctions, et qui ont, le cas échéant, reçu dans l'un de ces Etats une formation équivalente à celle requise par les statuts particuliers pour l'accès aux corps considérés.
3° Le troisième concours est ouvert aux candidats justifiant, à la date de clôture des inscriptions, de l'exercice, durant au moins cinq années au total, d'un ou plusieurs des mandats ou d'une ou plusieurs des activités définis au 3° de l'article 19 de la loi du 11 janvier 1984.
Les périodes au cours desquelles l'exercice de plusieurs activités et mandats aura été simultané ne sont prises en compte qu'à un seul titre.
Les épreuves écrites obligatoires auront lieu le 24 février 2011 dans l'un des centres suivants :
Basse-Terre, Bastia, Bordeaux, Caen, Cayenne, Clermont-Ferrand, Dijon, Dzaoudzi, Fort-de-France, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille, Metz, Montpellier, Nantes, Nice, Nouméa, Papeete, Paris, Poitiers, Rennes, Saint-Denis de La Réunion, Saint-Pierre-et-Miquelon, Strasbourg, Toulouse.
Les épreuves orales et l'épreuve facultative, dont les dates seront fixées ultérieurement, se dérouleront dans les instituts régionaux d'administration.
En vue de l'épreuve orale d'admission, les candidats admissibles aux concours interne et troisième concours établissent un dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle qu'ils remettent au service organisateur dans les quinze jours à compter du lendemain de la date de publication des résultats d'admissibilité. Le dossier RAEP sera transmis obligatoirement par voie postale en quatre exemplaires au service organisateur accompagné d'une photo d'identité récente annotée au verso des nom et prénom du candidat.
Les demandes d'admission à concourir s'effectuent :
a) Par voie télématique sur le site internet du ministère chargé de la fonction publique : www.fonction-publique.gouv.fr, rubriques « être fonctionnaire », puis « concours d'accès aux instituts régionaux d'administration ».
La procédure d'inscription par internet comporte une phase unique d'inscription et de validation et se déroule comme suit :
― le candidat se connecte au service télématique et indique son identité ainsi que les différents renseignements nécessaires à la constitution de son dossier de candidature ;
― des écrans informatifs guident le candidat tout au long du cheminement de la saisie des données et indiquent, à la fin de la saisie, les opérations à effectuer pour que la candidature soit regardée comme valable, les délais de rigueur ainsi que l'adresse du service chargé de l'organisation du concours ;
― pour procéder à la validation de son inscription, un écran informatif présente de façon récapitulative les données saisies. Le candidat vérifie les données et procède à la validation de son inscription. La date et l'heure de cette inscription sont enregistrées en même temps que les autres données ;
― un écran informatif indique au candidat le numéro d'enregistrement qui lui est attribué. Ce numéro d'enregistrement lui est par ailleurs communiqué par voie postale.
Les dates et heures sont fixées comme suit :

 

DATE ET HEURE DE PARIS
CONCOURS GÉNÉRALISTES
(externe, interne, 3e concours)

Ouverture du serveur et début des inscriptions télématiques

3 novembre 2010, à 9 heures (heure de Paris)

Date et heure limite de validation des inscriptions et fermeture du serveur

8 décembre 2010, à 18 heures (heure de Paris)


Les candidats doivent impérativement, au moment de l'inscription, choisir l'IRA dans lequel ils souhaitent effectuer leur formation s'ils sont lauréats. Ce choix est définitif et ne pourra être modifié après la date limite de validation des inscriptions. Les candidats peuvent modifier les données de leur dossier jusqu'au 8 décembre 2010, à 18 heures (heure de Paris). Toute modification doit faire l'objet d'une nouvelle validation jusqu'à la date précitée.
b) Par téléchargement du dossier d'inscription sur le site internet du ministère chargé de la fonction publique : www.fonction-publique.gouv.fr, du 3 novembre 2010, à 9 heures (heure de Paris), au 8 décembre 2010, à 18 heures (heure de Paris).
Le dossier d'inscription devra être adressé à l'IRA choisi au plus tard le 8 décembre 2010, délai de rigueur, le cachet de la poste faisant foi.
Les candidats qui ne peuvent s'inscrire par la voie télématique peuvent retirer un dossier individuel d'inscription du 3 novembre 2010, à 9 heures, au 8 décembre 2010, à 18 heures, délai de rigueur :
― soit sur place dans l'un des cinq IRA :
― IRA de Bastia, quai des Martyrs-de-la-Libération, BP 317, 20297 Bastia Cedex ;
― IRA de Lille, 49, rue Jean-Jaurès, BP 213, 59018 Lille Cedex ;
― IRA de Lyon, parc de l'Europe Jean-Monnet, BP 72076, 69616 Villeurbanne Cedex ;
― IRA de Metz, 15, avenue de Lyon, 57070 Metz ;
― IRA de Nantes, 1, rue de la Bourgeonnière, BP 82234, 44322 Nantes Cedex 03 ;
― soit par demande écrite, adressée à l'IRA de formation choisi. Le titre du concours doit être précisé sur l'enveloppe de transmission de la demande. La demande doit être accompagnée d'une enveloppe au format 22,9 cm × 32,4 cm, affranchie à 3,85 €, et libellée aux nom et adresse du candidat.
Le dossier devra être déposé ou adressé aux IRA au plus tard le 8 décembre 2010, délai de rigueur, le cachet de la poste faisant foi.
Tout dossier déposé ou posté hors délai ne pourra être pris en considération.
Un arrêté ultérieur fixera le nombre de places offertes aux concours.
Repost 0
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 12:51

CHASSEZ LE NATUREL ...
Synergie-Officiers est reconnu par son engagement pour le positionnement, l’exhaussement réel du Corps
de Commandement. Ainsi, TOUS les Officiers de police admettent aujourd’hui que nous sommes les
inventeurs de la Catégorie A, alors que chacun reconnaît aussi que le syndicat majoritaire bataillait pour
notre maintien en catégorie B.
Synergie-Officiers exige donc en permanence que les Officiers de Police Cadres A du Ministère soient
reconnus comme tels, et cela dès leur entrée à l’Ecole Supérieure de Cannes-Ecluses.
Synergie-Officiers est donc consterné par la décision du Directeur de l’Ecole des Officiers de fournir 15
Elèves Officiers de la 15ème Promotion pour jouer le rôle de plastrons lors de la reconstitution du meurtre
d’un collègue tué par les activistes d’ETA en Janvier 2010. Non seulement, il fallait mimer un collègue
abattu en service, mais en plus il fallait aussi compter sur le bon vouloir des crapules qui l’ont assassiné
pour savoir si elles daigneraient ou non sortir de leur prison…
Malgré les précédents en la matière (Chalons en Champagne en 2006, Charleville Mézières en Juin 2010)
et les déclarations fermes du Ministre de l’Intérieur prohibant de telles pratiques, un haut fonctionnaire de
l’Etat s’affranchit de son autorité supérieure pour employer des cadres A à des tâches dévolues à des
intermittents du spectacle !
Vu l’impossibilité d’obtenir par le dialogue un changement de décision, Synergie-Officiers est intervenu au
plus haut niveau et a obtenu L’ANNULATION de cette décision inique qui dévoile la considération qui
nous est portée par une partie de la haute hiérarchie policière.
Les Officiers de Police de la 15ème Promotion ne participeront donc pas à
cette reconstitution.
Une fois de plus, Synergie-Officiers constate l’absence et le silence du syndicat majoritaire dans la défense
du respect des Officiers. Les responsables de ce syndicat considèrent peut être normal que les membres du
corps de Commandement soient sous employés ou alors pensent-ils que l’exécution de cette mission
auraient permis de comptabiliser des HS…
Officiers de la 15ème Promotion, Synergie-Officiers sera toujours présent pour combattre les archaïsmes,
défendre votre honneur et veiller à ce qu’un certain naturel ne revienne au galop.
Désormais vous savez qui vous défend réellement, car le respect de vos droits est notre devoir

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 21:37

Selon l'Inserm qui vient de rendre son rapport sur les suicides dans la Police Nationale, le risque de passage à l'acte dans la profession est supérieur de 36% à celui du reste de la population.

Ainsi que l'avait souligné le SSPO, l'utilisation de l'arme de service est pregnante et un groupe de travail est constitué pour étudier au plus près le phénomène.

Une cinquantaine de cas recensés, sans compter les autres, est officiellement dénombrée chaque année depuis 2005.

La sensibilisation de l'encadrement à ces problématiques, dont le déni est proportionnel à l'image forte et devant faire face, sera une des commissions créee les plus suivies par la base.

 

On se souvient qu'une vague de suicides avait sensiblement été mise en cause par Synergie Offieirs et Alliance, qui avait obtenu qu'un CHS spécifique se penche sur la question en 2008 : deux ans après, le problème reste important.

 

 

 

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 18:43

Cela devenait inévitable : la CFE-CGC métiers de l'emploi et l'UNSA appellent à la grève pour le 9 novembre 2010.

 

Après 6 mois de négociations, la CFE-CGC et l’UNSA prenaient leurs responsabilités en signant, le 13 juillet dernier, l’accord relatif à la prévention des Risques Psychosociaux et aux Conditions de Travail.

Ce dernier comportait plus d’une vingtaine de mesures très concrètes visant à améliorer les conditions de travail du personnel et engageant la Direction. Suite à l’opposition majoritaire de 4 organisations syndicales sur 7, cet accord ne s’appliquera jamais et est donc réputé non écrit !

 

Et depuis ?    Retour à la case départ, le désordre continue :

-         Conditions de travail détériorées (nomadisme, informatique défaillante…)

-         Services aux usagers dégradés

-         Charges de travail qui explosent (portefeuilles, instances…)

-         Formations au rabais

-         Management par les chiffres et le stress

-         Opacité sur les évolutions stratégiques et les métiers

-         Mobilités géographiques et professionnelles forcées

-         Perte de sens de notre travail ...

 

Face à ce malaise grandissant et à l’absence de réponses du D.G.,

la CFE-CGC métiers de l’emploi et l’UNSA Pôle emploi

appellent l’ensemble des agents de Pôle Emploi à une

JOURNÉE NATIONALE DE GRÈVE

LE MARDI 9 NOVEMBRE 2010

 

La CFE-CGC métiers de l’emploi et L’UNSA revendiquent :

-       La mise en place d’une instruction nationale reprenant, faute d’accord RPS, les principales mesures concrètes y figurant et visant à améliorer rapidement les conditions de travail.

-       L’arrêt de la mise en œuvre de nouveaux projets/dispositifs sur les sites qui ne sont pas mono-localisés et non conformes au nouveau référentiel immobilier.

-       L’ouverture urgente de négociations sur la classification et l’évolution des métiers permettant aux salariés d’avoir plus de visibilité sur leur devenir professionnel.

-       De la transparence et une véritable concertation sur les objectifs stratégiques de Pôle Emploi (évolution de l’offre de services, de l’organisation du travail et des sites).

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article