Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

quelques outils

Adherez à la CFE CGC
pour info nos stats:

    

959 511 pages lues ce jour...


Le blog est au topblog
d'overblog !

Lisez et faites lire
le blog

mobilisez vous ...
ou arrêtez de râler ...
 

Recherche

Archives

INFO

 

Fédération des Fonctions Publiques-CGC

15-17, rue Beccaria

 – 75012 PARIS –

Métros :

Gare de Lyon/Faidherbe Chaligny/ Ledru Rollin 

Tél  :  01.44.70.65.90

Fax :  01.44.70.65.99

Mail : ufcfp.cgca twanadoo.fr

3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 09:39
Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 20:45
Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 00:21

Éric Woerth, ministre du Budget, des comptes publics et de la Fonction publique, et André Santini, secrétaire d’État chargé de la Fonction publique, ont demandé au directeur de l’ENA de prendre toutes les mesures visant à promouvoir la diversité à l’ENA, dans le prolongement du discours du Président de la République du 17 décembre.


Éric Woerth et André Santini ont souhaité que l’ENA profite de la renégociation de ses conventions avec les IEP pour exiger de leur part une plus grande diversification sociale parmi les candidats qu’ils présentent aux concours de l’ENA.   
L’ENA a donc revu l’ensemble des conventions liant l’Ecole aux Instituts d’études politiques (IEP). Et désormais, l’ENA modulera sa contribution financière en fonction de l’atteinte par l’IEP d’objectifs chiffrés de diversification des recrutements. 

Ainsi la première convention-cadre élaborée sur ce modèle a été signée ce matin entre le directeur de l’ENA et le directeur de l’IEP de Lille.

Les objectifs de cette convention sont :

  1. d’assurer les meilleures conditions de préparation aux concours de l’Ecole nationale d’administration,
  2. d’associer le centre de préparation à la politique de communication menée par l’Ecole nationale d’administration pour mieux faire connaitre les métiers de la haute fonction auxquels elle prépare,
  3. et de créer les conditions d’une plus grande diversification sociale parmi les candidats à ses concours de recrutement.

Il est en effet indispensable, comme le Président de la République l’a souligné cette semaine, que la fonction publique soit exemplaire en matière de diversité.

Les ministres entendent ainsi donner sa pleine dimension à l’égalité des chances en matière d’accès à l’ENA, qui figure dans ses textes constitutifs (article 23 du décret n° 2002-50 du 10 janvier 2002) : « une préparation directe au concours externe, prise en charge financièrement par l''ENA, est organisée, de façon à assurer, dans toute la mesure du possible, l''égalité des chances entre les candidats quel que soit leur lieu de résidence, dans des établissements d''enseignement supérieur ou des centres publics existants ou créés à cet effet, par convention avec l''école. »

Cette première convention vise à amener au niveau des concours de l’ENA des jeunes sélectionnés sur leurs performances scolaires et sur critères sociaux.

L’IEP de Lille a récemment ouvert un programme PEI (Programme d’études intégrées) qui s’adresse à des élèves de lycée sélectionnés sur ces deux critères. Ces lycéens bénéficient d’un soutien personnalisé pour passer le concours d’accès à l’IEP.

L’ENA et l’IEP vont conjuguer leurs efforts pour accompagner les lauréats de ce programme ainsi que les autres étudiants de l’IEP d’origine modeste vers les grands concours administratifs comme ceux de l’ENA. Ce programme sera baptisé PEI-PREPENA.

Les actions d’accompagnement seront multiples :

  1. Les candidats volontaires seront inscrits dans la filière administration publique ;
  2. un haut fonctionnaire en activité assurera un tutorat pour les jeunes concernés ;
  3. les étudiants auront accès à des stages courts dans l’administration ;
  4. ils bénéficieront d’un renforcement de la formation en droit et en culture générale, par des dispositifs d’e-formation ;
  5. l’ENA proposera des stages dans le cadre de la 3e année de mobilité internationale ;
  6. et la 5e année prendra la forme d’un cycle préparatoire à l’ENA.

Toutes les conventions liant l’ENA aux centres de préparation seront prochainement revues sur ce modèle afin de permettre une égalité des chances sur tout le territoire.

Contacts presse :
Cabinet de M. Eric Woerth :
Eva QUICKERT-MENZEL, Conseillère Communication et Presse – 01 53 18 42 96
Aurélie HERZ, Chargée de mission presse – 01 53 18 42 81
Daniel BALDAIA, Chargé de mission presse – 01 53 18 42 81
Cabinet de M. André Santini :
Chantal FARANT, Conseillère Communication et Presse - 01 53 18 45 98
Benjamin VACARIE, Chargé de mission presse - 01 53 18 46 65

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 00:05
JORF n°0296 du 20 décembre 2008 page
texte n° 9


ARRETE
Arrêté du 16 décembre 2008 autorisant au titre de l'année 2009 l'ouverture du recrutement de commissaires de police de la police nationale par la voie d'accès professionnelle

NOR: IOCC0830367A



Par arrêté de la ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales en date du 16 décembre 2008, est autorisée au ministère de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales au titre de l'année 2009 l'ouverture du recrutement de commissaires de police de la police nationale par la voie d'accès professionnelle.
Le nombre de postes offerts est fixé à 12.
Les dossiers d'inscription doivent être téléchargés sur le site intranet de la direction de l'administration de la police nationale. Ils sont également disponibles au bureau national du recrutement de la police nationale, à Clermont-Ferrand.
La transmission des formulaires d'inscription se fera exclusivement par courrier électronique à l'adresse suivante : rec-commissaire.dapn@interieur.gouv.fr.
La date limite d'envoi de ce courrier est fixée au 16 janvier 2009 à 18 heures (heure de Paris). Un accusé de réception électronique confirmera l'enregistrement effectif de la candidature.
L'épreuve d'admissibilité aura lieu le 3 février 2009.
La composition du jury fera l'objet d'un arrêté de la ministre de l'intérieur, de l'outre-mer et des collectivités territoriales.
Des renseignements peuvent être obtenus :
― sur le site intranet de la direction de l'administration de la police nationale ;
― auprès du numéro d'information sur les carrières de la police nationale ― 0800-22-0800 ― (appel gratuit) ou sur le site intranet de la direction de l'administration de la police nationale ;
― auprès des délégations régionales au recrutement et à la formation de Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Metz, Paris, Rennes, Ile-de-France ;
― auprès des centres régionaux de formation de Dijon, Toulouse et Tours ;
― auprès de la délégation interrégionale au recrutement et à la formation Antilles-Guyane ;
― auprès de la délégation régionale à la formation des personnels de préfecture et de police de la Réunion ;
― auprès de la délégation territoriale au recrutement et à la formation de Nouvelle-Calédonie.


Repost 0
30 décembre 2008 2 30 /12 /décembre /2008 22:19
Times Higher Education Supplement

Qualitative and quantitative forms of data such as peer review or staff-to-student ratio. Available for 5 fields: Science, Technology, Arts & humanities, Social sciences, biomedicine.

1 1 Harvard University USA
2 2 Yale University USA
3 3 Cambridge University UK
4 4 Oxford University UK
5 5 California Institute of Technology, Caltech USA
6 6 Imperial College London UK
7 7 College London University UK
8 8 Chicago University USA
9 9 Massachusetts Institute of Technology, MIT USA
10 10 Columbia University USA
11 11 Pennsylvania University USA
12 12 Princeton University USA
13 13= Duke University USA
14 13= Johns Hopkins University USA
15 15 Cornell University USA
16 16 Australian National University Australia
17 17 Stanford University USA
18 18 Michigan University USA
19 19 Tokyo University Japan
20 20 Mcgill University Canada
21 21 Carnegie Mellon University USA
22 22 King’s College London UK
23 23 Edinburgh University UK
24 24 Swiss Federal Institute of Technology Zurich, ETHZ Switzerland
25 25 Kyoto University Japan
26 26 Hong Kong University Hong Kong
27 27 Brown University USA
28 28 Ecole Normale Supérieure, Paris France
29 29 Manchester University UK
30 30= California University Los Angeles USA
31 30= National University Singapore Singapore
32 32 Bristol University UK
33 33 Northwestern University USA
34 34= British Columbia University Canada
35 34= ÉCOLE Polytechnique France
36 36 California University Berkeley USA
37 37 The University Sydney Australia
38 38 The University Melbourne Australia
39 39 Hong Kong University Science & Technology Hong Kong
40 40 New York University USA
41 41 Toronto University Canada
42 42 The Chinese University Hong Kong Hong Kong
43 43 Queensland University Australia
44 44 Osaka University Japan
45 45 New South Wales University Australia
46 46 Boston University USA
47 47 Monash University Australia
48 48 Copenhagen University Denmark
49 49 Trinity College Dublin Ireland
50 50= Peking University China
Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 23:05

La capitale a de nouveau le vent en poupe. Après avoir perdu des habitants entre 1975 et 1999, la ville de Paris vient de passer la barre des 2,2 millions d'habitants, d'après le dernier résultat du recensement annuel de l'Insee. La population de la capitale a augmenté de 77.000 personnes depuis 1999, ce qui la porte à 2.201.000 habitants.

Pour la Ville, ces chiffres «confirment l'attractivité accrue de Paris, de même qu'un rythme de natalité très dynamique».

Seuls les arrondissements "chic" du IVe, VIIe, VIII et XVIème perdent des habitants. Les seize autres enregistrent des hausses allant de +0,5% à +0,8% depuis 1999.
Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 23:06
Quelques elements sur des metiers de la sécurité (liste non exhaustive ...)


Lieutenants de Police (categorie A)

http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/metiers_et_concours/police_nationale/ltn/downloadFile/attachedFile/OFFICIER_2006_EXTERNE.pdf

Officiers de Gendarmerie (categorie A)

http://www.recrutement.gendarmerie.defense.gouv.fr/contenu/devenir/officiers/officiers_de_carriere_de_gendarmerie

Directeurs de police municipale (catégorie A)


http://www.lagazettedescommunes.com/fichescarrieres/PDF/2007/directeur_police.pdf

Lieutenants de la pénitentiaire (en cat B equivalence CII avec recrutement à bac +2 )

http://www.metiers.justice.gouv.fr/art_pix/ConditionsLieutenants%20.pdf

Officiers des Douanes Judiciaires (en cat A pour les inspecteurs)

http://www.gabelou.com/les-metiers/les-metiers-de-la-douane/officier-de-douane-judiciaire.html

Responsable de la sécurité en milieu hospitalier (en categorie A)

Responsable de la sécurité des biens et des personnes




Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 22:39

LOI PENITENTAIRE AUDITION DU SNCP AU SENAT



Dans le cadre de l'étude du projet de loi pénitentiaire qui doit être prochainement soumis au Sénat une délégation du SNCP.CFE.CGC, composée de Sebastien CAUWEL et Jean-christophe SENEZ a été reçue vendredi 07 novembre par M. LECERF, Sénateur du Nord et rapporteur de la loi pénitentiaire, Mme BOUMEDIENNE, Sénateur de Paris et M. YUNG, Sénateur représentant les français de l'étranger, membres de la commission des lois.

Après avoir rappelé que le projet de loi a été rédigé sans aucune concertation avec les représentants des personnels pénitentiaires et sans que le COR, qui devait être un organe consultatif permanent et qui avait produit un travail de qualité, ne soit de nouveau réuni et consulté, nous avons insisté sur l'enjeu fondamental de cette loi. On ne peut pas faire l’économie, dans une loi dite pénitentiaire, d’une réflexion et d’un débat public sur ce que souhaite la société derrière la peine d’emprisonnement.

Quel sens souhaite-on ainsi donner à la peine d’emprisonnement ?

La réponse à cette question devra, selon nous, faire l’objet d’un article préliminaire dont tout le reste devra dépendre et vers quoi l’ensemble du dispositif législatif devra tendre. On ne peut pas se satisfaire d’une simple redéfinition des missions de l’AP ou du service public pénitentiaire.

1. Les points indéniablement positifs de ce projet de loi :

- il est intéressant de constater que le projet précise que « l’administration pénitentiaire garantit à tout détenu le respect des droits fondamentaux ». Cette garantie permettrait à l’avenir au détenu d’avoir un accès facilité aux droits sociaux en permettant notamment une domiciliation dans un établissement pénitentiaire.

- Le droit au maintien de liens familiaux est ainsi renforcé ce qu’il faut saluer notamment par l’accès des détenus à la téléphonie et par l’élargissement de la possibilité accordée aux détenus sanctionnés de cellule disciplinaire de se rendre aux parloirs.

- un effort important a été fait sur l’accès au droit en généralisant les délégués du Médiateur à tous les établissements et en imposant des points d’accès au droit.

- en outre, un embryon de droit collectif pour les détenus voit le jour avec ce projet de loi en laissant la possibilité de consulter des détenus sur les conditions de détention. Cette possibilité qui est à saluer nécessitera cependant une évolution complète des mentalités des personnels pénitentiaires. Il nous semble que cette possibilité doit être un objectif à terme après différentes étapes intermédiaires permettant une évolution indispensable des esprits.




- D’autres éléments nous apparaissent intéressants comme la diminution du quantum des sanctions de placement en cellule disciplinaire. Il nous apparaît toutefois que la sanction de 40 jours de cellule disciplinaire pour les agressions sur le personnel ou les co-détenus reste beaucoup trop importante, en tout cas beaucoup plus haute que les moyennes des autres pays européens.


Toutefois aucune véritable évolution de la prise en charge criminologique n’est envisagée.


2. La nécessaire refondation des régimes de détention.

- nous avons rappelé que le cœur du projet de loi ne doit pas être le volet aménagement de peine qui va occuper les médias, mais bien le volet régime de détention.

- Nous aurions souhaité à ce titre que les établissements pénitentiaires soient classifiés en fonction non pas de critères sécuritaires mais au regard d’objectifs des différents régimes de détention. Nous estimons que la majorité des détenus présents en établissement ne nécessitent pas les contraintes de sécurité pénitentiaire qu'on leur impose (multiplicité d'actes de fouilles, présence de miradors armés 24h sur 24h, contrôle constant des mouvements...).

- Pour véritablement donner du sens à la peine, il nous apparaît indispensable d’effectuer une évaluation criminologique de l’ensemble des détenus condamnés et pas seulement de ceux purgeant une très longue peine. La prise en charge des condamnés passe par un bilan pluridisciplinaire visant à contractualiser avec le condamné des objectifs.

- Sans ce travail qui n’est pas prévu par le projet de loi pénitentiaire, il nous semble qu’aucune véritable prévention de la récidive cohérente, constructive et réfléchie ne pourra être mise en place . A ce titre, il apparaît indispensable de développer des programmes visant la réduction des causes réelles et identifiées du passage à l'acte délinquant et criminel (l'alcool, la drogue, la non intégration de l'interdit de l'inceste, l'impossibilité de s'exprimer autrement que par des phénomènes de violence...).

- Il nous semble que ces nouveaux dispositifs (PPR expérimentés dans certains CD), dont nous demandons le développement, pourraient facilement être financés par les économies dégagées grâce à la concentration des moyens sécuritaires sur les détenus le méritant réellement. A titre d’exemple, la fermeture d’un mirador libérerait 7 équivalents temps plein.

- De plus, il nous paraît également indispensable que le projet d’exécution de peine ou parcours d’exécution de peine soit reconnu et prévu légalement afin que les JAP soient tenus d’y travailler conjointement avec l’AP. Le recrutement systématique de psychologues PEP est ainsi indispensable et prend tout son sens dans une prise en charge plus uniquement sécuritaire mais dorénavant criminologique du détenu.







Cependant nous regrettons que le principe du numerus clausus pour les maisons d’arrêt n’ait pas été retenu ni même évoqué ; le dernier article de la loi prorogeant une nouvelle fois de cinq ans le délai concernant la mise en application de l'encellulement individuel des prévenus. Nous avons à ce titre rappelé aux Sénateurs qu'en aucun cas ce report ne peut être justifié par le peu de demandes formulées par des prévenus dans le cadre du décret de juin 2008, d'une hypocrisie complète, permettant une affectation sur un établissement disposant de cellules individuelles mais cela au détriment du maintien des liens familiaux.

3. La limitation des courtes peines d'emprisonnement

- Nous pensons que les courtes peines d'emprisonnement inférieures à 6 mois sont majoritairement improductives et qu’elles créent plus de risque de récidive qu’elles n’en préviennent. En effet, en aussi peu de temps, aucun véritable travail ne peut être mené afin d’une part de connaître le détenu et de cerner ses problèmes, d’autres part d’élaborer avec lui un projet d’exécution de sa peine permettant un retour dans la société avec les moyens nécessaires à sa resocialisation. De plus, ces très courtes peines ont souvent un effet social désastreux en entraînant parfois une perte d’emploi, une perte du logement ; le détenu étant dans l’incapacité de payer les loyers, des ruptures sociales et affectives, la perte d’une partie des droits sociaux…
- Il est sans doute nécessaire d’avoir un débat plus global et de remettre à plat notre système de quantum de la peine. Nous avons donc proposé de distinguer 2 solutions :

- Soit l’infraction est grave ou le détenu multirécidiviste et elle nécessite une sanction d’emprisonnement : dans ce cas, il convient de donner les moyens au service public pénitentiaire de mettre en place un parcours de détention.

- Soit un rappel à l’ordre est nécessaire sans qu’une mise à l’écart sociale ne soit indispensable : dans ce cas, pourquoi ne pas réfléchir à ce qui existe dans d’autres pays à savoir la très courte peine de moins de 15 jours, n’entraînant pas tous les effets désastreux des courtes peines tout en entraînant un possible « électrochoc ».


Douai le 17 Novembre 2008

Pour le SNCP.CFE.CGC
Le Secrétariat des Personnels de Direction

Repost 0
Published by lusancay - dans social
commenter cet article
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 00:11
Le 11 décembre 2008 restera une grande date pour la reconnaissance de notre profession !
Le réferentiel de formation IDE rédigé par la DHOS (Direction de l’Hospitalisation et de l’Organisation des Soins) et proposé lors de la réunion de validation du "groupe réingéniérie" n’a pas été validé : c’est un rejet massif, car sur 22 organisations, seule la CFDT (qui est pour la réduction de la durée de formation infirmière et pour la suppression du module de 70 h de la VAE des AS) souhaitait valider le document en l’état !
Même la représentante de l’institution AP-HP a refusé de valider un document incomplet, qui n’abordait même pas les conditions de l’évaluation de la formation.
Le CEFIEC a lui aussi refusé de valider un document profondément remanié (en douce) depuis la dernière réunion du "groupe de production" !
Le ministère va donc devoir revoir sa copie !
C’est la première fois que la profession infirmière est en mesure d’agir de manière unitaire pour refuser un texte que le ministère souhaitait lui imposer. Ce référentiel doit servir à bâtir le nouveau programme de formation des études d’infirmières en vigueur pour la rentrée de septembre 2009 : un programme dure environ 15 ans, donc pas question d’accepter n’importe quoi, ni de rater la réforme LMD pour l’intégration universitaire.
A la mi janvier, le Conseil National de l’Ordre des Infirmiers va se doter d’un Bureau, et va pouvoir agir pour faire entendre la voix de la Profession.
Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article
24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 22:49

Dans les prochaines années, le nombre de magistrats accueillis dans le corps sera supérieur au nombre de magistrats qui quitteront les corps du fait des départs en retraites.

Pour 2007 et 2008, le constat qui peut être dressé est le suivant :

  • 2007 : 166 départs et 289 entrées dans le corps, soit 123 créations d’emplois ;

  • 2008 : 120 départs et 307 entrées dans le corps, soit 187 créations d’emplois.

Les dernières prévisions pour les deux prochaines années sont les suivantes :

  • 2009 : 192 départs et 251 entrées dans le corps, soit 59 créations d’emplois ;

  • 2010 : 205 départs et 210 entrées dans le corps, soit 5 créations d’emplois.

Il convient de rappeler que le nombre de magistrat est passé de 7.150 en 2002 à 8.200 en 2009. Pour les prochaines années, le nombre de magistrats va continuer à croître, puis se stabiliser.

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article