Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

quelques outils

Adherez à la CFE CGC
pour info nos stats:

    

959 511 pages lues ce jour...


Le blog est au topblog
d'overblog !

Lisez et faites lire
le blog

mobilisez vous ...
ou arrêtez de râler ...
 

Recherche

Archives

INFO

 

Fédération des Fonctions Publiques-CGC

15-17, rue Beccaria

 – 75012 PARIS –

Métros :

Gare de Lyon/Faidherbe Chaligny/ Ledru Rollin 

Tél  :  01.44.70.65.90

Fax :  01.44.70.65.99

Mail : ufcfp.cgca twanadoo.fr

24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 19:23


Lors de la séance de questions d'actualité au gouvernement du mercredi 22 décembre 2010, à l'Assemblée nationale, Brice HORTEFEUX, ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration a répondu à une question du député de la Loire-Atlantique, Serge POIGNANT, sur le drame qui a coûté la vie, le 15 décembre dernier, à l'adjudant Christophe AUGEREAU et au sergent Jean-Charles SORIN lors d'une intervention pour maîtriser un incendie.

Serge POIGNANT, député UMP Loire-Atlantique

Ma question s'adresse à Monsieur le Ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration. Monsieur le Ministre, dans la nuit de mercredi à jeudi de la semaine dernière, deux jeunes sapeurs-pompiers professionnels du centre de secours de Saint-Herblain, en Loire-Atlantique, ont trouvé la mort dans l'exercice de leurs fonctions, alors qu'ils luttaient contre un incendie dans un garage automobile, électrocutés par une ligne à haute tension toute proche. Le sergent Jean-Charles SORIN, 25 ans, sapeur-pompier professionnel, était également sapeur-pompier volontaire dans sa commune de résidence, à Vieillevigne, sur ma circonscription. L'adjudant Christophe AUGEREAU, 31 ans, était lui aussi sapeur-pompier professionnel et avait été lui aussi sapeur-pompier volontaire, également sur ma circonscription, à Valette, en Loire-Atlantique. Tous les deux, issus de l'école des jeunes sapeurs-pompiers, tous les deux fils de pompiers, ils étaient eux-mêmes engagés par la formation des plus jeunes. Permettez-moi, Monsieur le Ministre, d'adresser, au nom de l'ensemble de la représentation nationale, nos sincères condoléances à leurs familles, à leurs proches et à la grande famille des sapeurs-pompiers, très attristée par ce tragique évènement. Ce drame nous rappelle que les sapeurs-pompiers courent souvent de grands risques, lorsqu'ils accomplissent avec courage, dévouement et efficacité leur mission pour porter assistance aux biens et aux personnes. Monsieur le Ministre, samedi dernier, en présence d'un millier de sapeurs-pompiers et des élus du département, dont mes collègues Jean-Marc AYRAULT et Michel HUNAULT ici présents, vous êtes venu rendre un hommage solennel à ces soldats du feu qui ont payé de leur vie leur engagement total dans la mission qu'ils avaient choisie avec passion. Je vous en remercie. Monsieur le Ministre, pouvez-vous éclairer la représentation nationale sur les circonstances de ce drame et, au-delà de cette question, renouveler l'attachement de la Nation tout entière à ces sapeurs-pompiers, qu'ils soient professionnels ou volontaires. Merci, Monsieur le Ministre.


Brice HORTEFEUX, ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration

Monsieur le président. Mesdames et messieurs les députés. Monsieur le député Serge POIGNANT. Vous venez de le rappeler, effectivement, mercredi, deux jeunes sapeurs-pompiers professionnels sont morts, sont décédés dans l'exercice de leur responsabilité. Ils sont arrivés vers 22h30 sur le lieu, sur l'incendie d'un véhicule, véhicule qui était au sein d'une concession automobile. Les conditions d'intervention, compte tenu de la nuit, compte tenu de la fumée, ont rendu extrêmement difficile leur action. Notamment, la nacelle s'est effectivement trop rapprochée d'une ligne électrique à haute tension, une ligne électrique de 225 000 volts qui a provoqué un arc électrique, tuant malheureusement sur le coup ces deux jeunes. Alors, face à ce drame, nous devons naturellement prendre le temps de l'hommage et du recueillement. En votre présence, en la présence de Michel HUNAULT, en présence du président Jean-Marc AYRAULT, j'ai tenu à rendre hommage à ces pompiers et surtout aussi à entourer leurs familles. Au-delà, j'ai voulu saluer en votre nom à tous les 250 000 sapeurs-pompiers professionnels, militaires, volontaires qui œuvrent au service de notre pays. Mais je vous le dis, Monsieur le Député POIGNANT, à la compassion doit succéder l'action. Le Parquet de Nanterre a ouvert hier une instruction judiciaire pour incendie volontaire. Tout sera donc fait pour identifier et interpeller les auteurs éventuels de ce drame. Donc, soyez-en bien assurés, les forces de sécurité et l'autorité judiciaire sont totalement mobilisées pour faire toute la lumière sur cette tragédie. Car, les pompiers méritent naturellement notre reconnaissance à tous.

Partager cet article

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article

commentaires