Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

quelques outils

Adherez à la CFE CGC
pour info nos stats:

    

959 511 pages lues ce jour...


Le blog est au topblog
d'overblog !

Lisez et faites lire
le blog

mobilisez vous ...
ou arrêtez de râler ...
 

Recherche

Archives

INFO

 

Fédération des Fonctions Publiques-CGC

15-17, rue Beccaria

 – 75012 PARIS –

Métros :

Gare de Lyon/Faidherbe Chaligny/ Ledru Rollin 

Tél  :  01.44.70.65.90

Fax :  01.44.70.65.99

Mail : ufcfp.cgca twanadoo.fr

23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 10:04

Ecoeurés par le sort réservé à notre collègue Directeur Interrégional de Rennes, victime
expiatoire des errements populistes présidentiels, les adhérents du SNDP seront présents place
Vendôme, le mercredi 23 février 2011 à midi, pour dire au Ministre de la Justice que nous
sommes responsables de l'exécution des peines et des décisions que nous prenons
quotidiennement pour gérer les services pénitentiaires mais que nous ne sommes pas
comptables des choix budgétaires du Gouvernement.

Nous n'acceptons pas de servir de boucs émissaires au motif que nous ne sommes que 500.
Aucun d’entre nous n'est en mesure de répondre aux injonctions paradoxales de nos politiques :
« incarcérez plus, suivez plus de personnes, améliorez la qualité de ce suivi, mais faites-le
avec 10 % de moins de budget de fonctionnement ! »

Dans ce contexte nous appelons à l'unité professionnelle des directeurs pénitentiaires et disons :


Que ce gouvernement doit avoir le courage de reconnaître qu'il préfère entasser des
détenus dans les prisons et faire affecter des dossiers dans les services pénitentiaires
d'insertion et probation sans aucune possibilité de suivir réel, plutôt que de mettre en place
des programme de prévention de la récidive .


Que dans le contexte actuel nos revendications sont communes à celles légitimement
portées par les Directeurs des Services Pénitentiaires d'Insertion et de Probation (DSPIP) et les
officiers exerçant les fonctions de chefs d 'établissement


Que les équipes de direction des établissements pénitentiaires et des SPIP doivent
être renforcées pour faire face à la multiplication de nos champs d'action : systématisation du
respect du contradictoire dans le suivi des détenus, systématisation des commissions
pluridisciplinaires, professionnalisation des phases d'accueil par labellisation, développement
du bracelet électronique fin de peine et obligation de préparer un projet de fin de peine pour
tous les détenus ...


Qu'il faut au sein du ministère de la Justice une coordination et non une opposition
entre les services judiciaires et pénitentiaires au sein des commissions d'exécution des peines

Lorsqu'on ne peut offrir en moyenne que 2h d'activité quotidienne aux détenus en maison
d'arrêt, lorsque les programmes de prévention de la récidive ne concernent que 1% des
personnes suivies, lorsque l'on constate dans l'indifférence générale l'augmentation historique
du nombre de personnes écrouées et de peines transmises aux SPIP depuis 15 jours,
comment ose t on encore parler de lutte contre la récidive ?

Nous assurons le respect des droits et devoirs de chacun dans les détentions, nous assurons et
assumons, malgré un dialogue social complexe, le changement et la nécessaire évolution de
l'administration pénitentiaire mais nous voulons dire au Ministre que notre implication et
notre disponibilité ne sauraient être durablement maintenues dans un contexte aussi
détérioré.

Le secrétariat national du Syndicat National des Directeurs Pénitentiaires

 

Syndicat National des Directeurs Pénitentiaires CFE CGC – 15-17 rue Beccaria - 75012 Paris

Tél : 06 08 70 25 48 – Fax : 01.44.70.65.99- E-mail : sndp.contact@gmail.com

Partager cet article

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article

commentaires