Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

quelques outils

Adherez à la CFE CGC
pour info nos stats:

    

959 511 pages lues ce jour...


Le blog est au topblog
d'overblog !

Lisez et faites lire
le blog

mobilisez vous ...
ou arrêtez de râler ...
 

Recherche

Archives

INFO

 

Fédération des Fonctions Publiques-CGC

15-17, rue Beccaria

 – 75012 PARIS –

Métros :

Gare de Lyon/Faidherbe Chaligny/ Ledru Rollin 

Tél  :  01.44.70.65.90

Fax :  01.44.70.65.99

Mail : ufcfp.cgca twanadoo.fr

3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 10:59

http://www.synergie-officiers.com/IMG/pdf/GIEPOLICE.pdf

Commentaire :

Les élections dans la Police Nationale ont entériné le dernier acte attendu par les directions de la Police et de la Gendarmerie. Le corps des OPN est déjà moribond, scindé en OPJ executants et heureux de l'etre pour certains, et de l'autre côté les "vrais" officiers, comme avant 1995, en fait !
 
La réforme unifiant les inspecteurs et les officiers de Paix a vécu, soyons réalistes, enfin...
 
Depuis des années, les décideurs de la gendarmerie ont su mettre en avant les compétences de leurs troupes, via le recrutement, la formation, le Master II en entrée ou en sortie d'école, l'obtention d'une carrière... La qualification OPJ des gendarmes à niveau III (bac+2) du RNCP  quand on ne leur demandait pas même le bac en entrée en a été une des preuves les plus tangibles ! A cette inscription en 2002, c 'était côté Police le niveau de recrutement de nos officiers  ! Puis les gendarmes ont recruté les leurs à maitrise en entrée de concours, avec passage du master II à l'université de Melun en fin de scolarité. Cannes Ecluse restait une simple école de formation initiale sans aucun diplôme à la sortie, ni de validation possible !
 
Quand Synergie Officiers se battait seul pour la catégorie A digne de ce niveau, d'autres ont préféré conserver ce système étouffoir ...
 
Le SNOP des années 2000 avec la quête du CII est resté volontairement en retrait, sans vouloir comprendre la vague qui nous tombait dessus ! Aujourd'hui, il se raccroche à NOS propositions mais n'y croit pas vraiment et ne sait surtout pas les défendre : un pas en avant, deux pas en arrière...
 
Ils ont demandé une catégorie A, mais une catégorie  au rabais pour laquelle ils demandaient en fait un A moins, avec HS et recupération au lieu d'exiger une autonomie réelle et totale, avec indemnité de direction, participation aux résultats et indice 1015 ! Et comment ne pas voir clairement la technique du bouc émissaire dans sa façon de présenter synergie-officiers comme le responsable de ce naufrage annoncé... et en plus, çà a failli marcher ! En annonçant un vote "à peine à 30%, on va les renvoyer avant 2000", certains du SNOP ont joué avec le feu, et perdu.
 
Et pour la suite, notre présent désormais, ce sont les officiers qui ont déjà perdu avec eux !
 
A la veille de décisions qui vont lui échapper, le syndicat majoritaire ne parvient pas à atteindre une vitesse de croisière à la hauteur de nos ambitions : recrutement à master 2, école unique des cadres des métiers de la sécurité, formation tout au long de la vie et VAE diplômante lisible de l'extérieur, développement de carrières en adéquation avec la RGPP et la mutualisation territoriale en cours, passerelles et détachements facilités par des grilles indiciaires à parité, retraites sur la base des carrières effectuées et du concept de dangerosité, avec choix possibles de prolonger les carrières ou de changer de métier, protection contre les risques psychosociaux, véritable politique sociale au sein de notre institution et surtout parité totale avec les métiers de la sécurité...
 
Tout cela devait se préparer bien avant les élections, avec des dossiers solides, techniques et juridiques, avec du lobbying, y compris au niveau des passerelles et équivalence européennes, avec aussi les budgets à mettre en oeuvre, et les perspectives de 2012 à avancer dans le calendrier des réformes ! Les officiers sur le terrain sont incontournables : cela se VEND comme tout ce qui est rare !
 
Or, il n'en est rien : nous allons y laisser le corps des OPN... comme le démontrent les négociations actuelles de la catégorie A dans la fonction publique, qui ne concernent pas les officiers de Police notamment ... A force de vouloir être à part, en dehors du cercle, et ailleurs sur l'échiquier de la FP, les OPN manquent d'oxygène et en crèvent ... jusqu'à la prochaine crise.
 
Un vieil officier de Paix m'a envoyé cette phrase, quand les OGN ont annoncé leur entrée en catégorie A+ (recrutement à master II), je lui en laisse la paternité...
 
"La grande muette n'est pas celle qu'on croit : fermez vos gueules, officiers, et continuer de bécaner, le snop veille sur vous !"

Partager cet article

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article

commentaires