Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

quelques outils

Adherez à la CFE CGC
pour info nos stats:

    

959 511 pages lues ce jour...


Le blog est au topblog
d'overblog !

Lisez et faites lire
le blog

mobilisez vous ...
ou arrêtez de râler ...
 

Recherche

Archives

INFO

 

Fédération des Fonctions Publiques-CGC

15-17, rue Beccaria

 – 75012 PARIS –

Métros :

Gare de Lyon/Faidherbe Chaligny/ Ledru Rollin 

Tél  :  01.44.70.65.90

Fax :  01.44.70.65.99

Mail : ufcfp.cgca twanadoo.fr

30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 14:26

Le tribunal de commerce de Paris a placé en redressement judiciaire la société Défense Sécurité Holding (DSH), qui pilote les écoles de pompiers de Vire et Blois.

Le projet

Face aux besoins de formation des pompiers professionnels et volontaires, le Service d'incendie et de secours (Sdis), émanation du conseil général du Calvados, lance en 2005 le projet d'une école départementale de pompiers. Après appel d'offres, construction et gestion de l'école sont confiées en avril 2006 à un groupement d'entreprises.

La réalisation

Dans le cadre d'une délégation de service public signée par le Sdis, SNI Immobilier (bâtiments), Sofinfra (matériel) et DSH (gestion, pédagogie) construisent l'école à Vaudry, près de Vire. L'investissement de 22 millions d'€ est financé par emprunt auprès de la Société Générale.

Montage juridique outre-Manche

Chargée des écoles de Vire et Blois, soeur aînée du Calvados, la société DSH a pour actionnaire la société anglaise « Here and now limited », à Londres. Pour la suite, mieux vaut ouvrir un atlas ! Le directeur d'Here and Now est domicilié à Chypre. Et l'actionnaire, « SMP Trustees Limited », l'est sur l'ile de Man, paradis bancaire et fiscal.

Gestion délicate

Si la formation de l'école ouverte en janvier 2009 est de qualité, la gestion semble moins assurée. Dès le 30 octobre 2009, la Société générale indique qu'elle ne peut régler un chèque de 159 784 €: le compte s'élève à - 6 086 €. En mars, le résultat de l'École de Vire s'établit sur un an à - 716 000 €.

Camions baladeurs

En octobre 2009, les écoles de Vire et Blois vendent leurs camions à une société spécialisée qui leur reloue les véhicules. Vire récupère 1,2 million d'€ et Blois, 750 000 €. Problème : les camions sont propriétés de la Société Générale au titre d'un crédit-bail. En clair, les deux écoles ont vendu des camions ne leur appartenant pas. Le parquet du tribunal de Caen est saisi : les gendarmes découvrent lors de leurs investigations qu'un autre service est en piste. La direction nationale des investigations financières de Nanterre a été chargée par le parquet de Paris d'enquêter sur la nébuleuse de sociétés entourant les deux écoles. À Vire, les camions litigieux ont été placés lundi sous séquestre sur place.

Un jugement

Le tribunal de commerce de Paris a placé en redressement judiciaire avec période d'observation de six mois DSH, société holding contrôlant l'Edsp 14 et sa soeur du Loir-et-Cher (Edsp 41). Un administrateur judiciaire a été nommé.

Quelle suite ?

Une équipe administrative du conseil général va assister le service d'incendie (Sdis) dans la gestion de ce « dossier difficile ». Le conseil général s'inquiète des « conditions de fonctionnement de l'école en septembre. Si nécessaire, l'école sera reprise en gestion directe par le Sdis pour assurer la continuité du service public. »

Jean-Pierre BEUVE.
Ouest-France

Partager cet article

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article

commentaires