Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

quelques outils

Adherez à la CFE CGC
pour info nos stats:

    

959 511 pages lues ce jour...


Le blog est au topblog
d'overblog !

Lisez et faites lire
le blog

mobilisez vous ...
ou arrêtez de râler ...
 

Recherche

Archives

INFO

 

Fédération des Fonctions Publiques-CGC

15-17, rue Beccaria

 – 75012 PARIS –

Métros :

Gare de Lyon/Faidherbe Chaligny/ Ledru Rollin 

Tél  :  01.44.70.65.90

Fax :  01.44.70.65.99

Mail : ufcfp.cgca twanadoo.fr

11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 23:14

Les CHU de Lille et Toulouse arrivent ex aequo en tête de la 12e édition du palmarès des 50 meilleurs hôpitaux publics de métropole étudiés pour la qualité de cinquante spécialités médicales et chirurgicales, que publie Le Point (jeudi 28/08/2008).

Suivent les CHU Bordeaux (3e), Montpellier, Pitié-Salpêtrière de Paris (5e, en hausse), de Nantes, les hôpitaux universitaires de Strasbourg (7e, mais 5e en 2007), les CHU de Nice, Cochin-Paris, Nancy (tout trois en hausse), Tours, Clermont-Ferrand, et Rouen (13e, en hausse).

Le Centre hospitalier de Pontoise (Val-d'Oise) ferme le ban (50e) sans toutefois démériter -mention très bien- dans la lutte contre les infections nosocomiales (contractées à l'hôpital).

La version 2008 comprend 50 classements thématiques (accidents vasculaires cérébraux-AVC, chirurgie de l'oeil - cataracte, myopie, strabisme -, cancers, colonne vertébrale, varices, l'obésité, hernies abdominales, greffes du foie...) contre 40 l'an dernier.

L'hebdomadaire (www.lepoint.fr) présente ainsi un classement des 50 meilleurs parmi les 821 hôpitaux où sont prises en charge, en urgence et par des spécialistes, les attaques cérébrales (AVC): dans le peloton de tête, les CHU de Lille, Lariboisière (Paris), Toulouse, l'hôpital neurologique P.-Wertheimer de Lyon, Bichat et Pitié-Salpêtrière (Paris), La Timone (Marseille), les CHU de Montpellier, Nantes, Nancy et Bordeaux (11e).

Le palmarès établi par Philippe Houdart, François Malye et Jérôme Vincent s'accompagne d'articles abordant notamment les difficultés financières des hôpitaux "dans le rouge", le développement --en raison de la pénurie d'effectifs-- du recours fort coûteux à des intérimaires médecins surnommés les "mercenaires", ou encore "les urgences pédiatriques qui frôlent l'embouteillage".

Quant à la réparation des dégâts dramatiques causés par les infections nosocomiales osseuses (avec un staphylocoque doré par exemple), le magazine souligne qu'il n'existe quasiment aucun centre spécialisé dans ce domaine et qu'"il y a urgence à developper des services de référence sur tout le territoire. Ce que le ministère de la Santé promet depuis deux ans".

Au ministère, "on affirme que six centres seront labellisés fin septembre pour prendre en charge le millier d'opérés souffrant d'infection osseuse nosocomiale recensés chaque année", ajoute Le Point.

Partager cet article

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article

commentaires