Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

quelques outils

Adherez à la CFE CGC
pour info nos stats:

    

959 511 pages lues ce jour...


Le blog est au topblog
d'overblog !

Lisez et faites lire
le blog

mobilisez vous ...
ou arrêtez de râler ...
 

Recherche

Archives

INFO

 

Fédération des Fonctions Publiques-CGC

15-17, rue Beccaria

 – 75012 PARIS –

Métros :

Gare de Lyon/Faidherbe Chaligny/ Ledru Rollin 

Tél  :  01.44.70.65.90

Fax :  01.44.70.65.99

Mail : ufcfp.cgca twanadoo.fr

5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 14:10
Problèmes économiques No 2.950 4,70€ à la Documentation Française.


Réforme des retraites : les rendez-vous de 2008
La Lettre de l'OFCE

Gérard Cornilleau et Henri Sterdyniak
La loi du 21 août 2003 portant sur la réforme des retraites institue des rendez-vous quadriennaux destinés à examiner les différents paramètres des régimes en fonction des données démographiques, économiques, financières et sociales. Le premier de ces rendez-vous a été prévu en 2008. Plusieurs questions cruciales ont été inscrites à l'agenda : l'allongement de la durée de cotisation requise de 40 à 41 ans, la prise en compte de la pénibilité, la revalorisation des pensions du régime général, l'évolution des prestations dans les cinq années à venir et enfin un bilan de la situation financière des régimes. Les décisions précises concernant ces divers chantiers devraient jouer un rôle essentiel dans la poursuite de la réforme.

De l'emploi à la retraite : quel parcours pour les seniors ?
Chronique internationale de l'IRES
Antoine Math
La prolongation de la vie active est considérée en Europe comme la solution au problème de la dégradation des taux de remplacement (ratio retraite/salaire) qu'entraînent les réformes des systèmes de retraite engagées depuis une bonne décennie. Chacun serait ainsi libre de choisir entre travailler plus longtemps ou percevoir une pension plus faible. Quant à la régulation du financement du système des retraites, elle serait assurée à la fois par un allongement des périodes de cotisation au système et par une diminution du temps passé à la retraite. L'augmentation du taux d'emploi des seniors qui permettrait d'enclencher ce schéma vertueux se heurte toutefois à la réalité du fonctionnement des marchés du travail qui se traduit par de fortes inégalités face à l'emploi. Ainsi, le passage direct de l'emploi à la retraite est-il un cas de figure minoritaire dans presque tous les pays européens. Si on ný prend garde, pour les seniors confrontés à des fins de carrière difficiles, ces politiques risquent d'aboutir à une précarisation encore plus grande et à un accroissement des inégalités.

Les effets redistributifs des systèmes de retraites en Europe
Revue française d'économie
Mathieu Lefèbvre
En France, la revalorisation des petites retraites et du minimum vieillesse est une des priorités inscrites à l'agenda du gouvernement en 2008. La question de l'évolution du niveau des pensions et de leurs conséquences sur la pauvreté et les inégalités entre retraités concerne une grande partie des Etats européens. A partir des données internationales fournies par la base du Luxembourg Income Study (LIS), l'auteur s'interroge sur les effets redistributifs des régimes de pension en Europe. Il montre qu'ils sont assez différents d'un pays à l'autre. Les systèmes bismarckiens semblent ainsi plus généreux en moyenne et davantage redistributifs que les systèmes beveridgiens. De même, si la situation des plus de 65 ans s'améliore nettement à partir du moment où ils touchent leurs pensions, le manque d'indexation de ces transferts sur le coût de la vie entraîne un appauvrissement progressif au fur à mesure que l'on vieillit.

Pour une refonte générale des régimes de retraites en France
Institute for Fiscal Studies et École d'économie de Paris
Antoine Bozio et Thomas Piketty
En raison de la complexité de ses règles de fonctionnement et de ses modes de calcul, le système français de retraites est devenu incompréhensible pour les citoyens. Rares sont ceux en mesure de dire quels seront effectivement leurs droits. Cette situation finit par miner le consensus démocratique autour de la retraite. De surcroît, la question de la pérennité du système est constamment posée en raison des problèmes que soulève à terme son financement. Plutôt qu'un énième ajustement, les auteurs proposent une refonte générale de l'ensemble des régimes de pensions et leur remplacement par un système unifié sur des comptes individuels de cotisations. Cette réforme qui s'inspire de celle mise en œuvre avec succès en Suède permettrait de conserver un système fonctionnant par répartition tout en clarifiant les droits à la retraite de chacun sur le long terme.

Partager cet article

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article

commentaires