Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

quelques outils

Adherez à la CFE CGC
pour info nos stats:

    

959 511 pages lues ce jour...


Le blog est au topblog
d'overblog !

Lisez et faites lire
le blog

mobilisez vous ...
ou arrêtez de râler ...
 

Recherche

Archives

INFO

 

Fédération des Fonctions Publiques-CGC

15-17, rue Beccaria

 – 75012 PARIS –

Métros :

Gare de Lyon/Faidherbe Chaligny/ Ledru Rollin 

Tél  :  01.44.70.65.90

Fax :  01.44.70.65.99

Mail : ufcfp.cgca twanadoo.fr

26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 09:16
Lu pour vous dans les echos :

Bercy a annoncé, hier, que le point d'indice, base du salaire des fonctionnaires, serait revalorisé de 0,8 % en 2009, puis de 0,5 % en 2010 et en 2011. Les syndicats jugent ces évolutions très insuffisantes.

Plus qu'une négociation, c'est une révolution : sur la forme comme sur le fond, les discussions salariales qui se sont ouvertes, hier, dans la fonction publique, marquent un changement radical d'approche de l'exécutif. En témoigne l'attitude d'Eric Woerth : hier matin, le ministre du Budget et de la Fonction publique a annoncé les revalorisations du point d'indice... avant le début de la négociation. Du jamais-vu. Le point d'indice progressera ainsi d'au moins 0,8 % en 2009 (+0,5 % en juillet, +0,3 % en octobre, comme cette année), puis de 0,5 % en 2010 et en 2011. Cette triple annonce est aussi une nouveauté : désormais, les négociations salariales ne sont plus annuelles mais triennales, pour mieux s'articuler avec le programme budgétaire couvrant la même période. Chaque printemps, une négociation de suivi se tiendra toutefois pour fixer d'éventuelles mesures d'ajustement.

Sur le fond, le gouvernement s'attache à désacraliser le point d'indice pour mieux instaurer la rémunération au mérite promise par le candidat Sarkozy. « L'idée que la négociation salariale est égale à la négociation sur le seul point d'indice est terminée », martèle Bercy. En lieu et place, la « nouvelle politique » présentée hier s'inspire du privé : des augmentations générales plus limitées en échange de l'instauration d'un système d'intéressement collectif, de primes variables plus ou moins individualisées et d'une aide au transport (lire ci-dessous).

« Politique de perfusion »

En réaction, toutes les organisations syndicales ont dénoncé, hier, le niveau « irréaliste » (CFDT), « inacceptable » (Unsa) et « choquant » (CGT) de la faible revalorisation annoncée du point d'indice. « Nous ne sommes pas opposés à la rémunération au mérite, mais elle ne doit pas se faire au détriment du point d'indice », résume l'Unsa. Pour la CGT, « le point d'indice doit rester un élément central et structurant du traitement des fonctionnaires ». L'instauration d'un dispositif de garantie individuelle du pouvoir d'achat (Gipa), censé compenser le fort niveau de l'inflation, porte aussi à débat. « On crée une politique de perfusion des agents plutôt qu'une vraie politique salariale », regrette la CFDT.

Hier, Bercy a par ailleurs refusé, malgré l'insistance des syndicats, de revoir à la hausse la progression du point d'indice pour 2008 afin de prendre en compte la progression rapide de l'inflation. A la place, Eric Woerth a plutôt évoqué le versement éventuel d'une prime exceptionnelle en 2009. Une deuxième et dernière séance de négociation se tiendra le 3 juillet avant que le gouvernement ne rende ses conclusions dans la foulée.

Partager cet article

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article

commentaires