Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

quelques outils

Adherez à la CFE CGC
pour info nos stats:

    

959 511 pages lues ce jour...


Le blog est au topblog
d'overblog !

Lisez et faites lire
le blog

mobilisez vous ...
ou arrêtez de râler ...
 

Recherche

Archives

INFO

 

Fédération des Fonctions Publiques-CGC

15-17, rue Beccaria

 – 75012 PARIS –

Métros :

Gare de Lyon/Faidherbe Chaligny/ Ledru Rollin 

Tél  :  01.44.70.65.90

Fax :  01.44.70.65.99

Mail : ufcfp.cgca twanadoo.fr

6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 22:32

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

des Organisations Syndicales représentatives

des salariés

 

À l’occasion de la Conférence Nationale du Handicap

« Le handicap c’est l’affaire de tous »

du jeudi 10 juin 2008

 

 

- Les organisations syndicales des salariés, les salariés, sont concernés et impliqués par les objectifs, le financement, la mise en œuvre et les applications de la loi du 11 février 2005 bénéfiques pour les personnes handicapées et personnes en situation de handicap, notamment dans les entreprises du Secteur Public et Privé.

 

- Reconnaissent l’importance de la création et la place de la MDPH dans le tissu social, elles demandent que soient apportées rapidement des améliorations substantielles dans l’harmonisation des structures, leurs fonctionnements et le financement de leurs actions.

 

- Le projet de vie de la personne handicapée, élément primordial de la loi, nécessairement évolutif et intégrant un projet professionnel doit faire l’objet d’un suivi et accompagnement systématique par la MDPH et ses structures, équipe pluridisciplinaire et CDAH, dans tous les milieux de vie de la personne handicapée et notamment dans les établissements médico-sociaux, le milieu de travail et les entreprises.

 

- Partageant l’opinion émise par les Présidents des MDPH qui constatent que « L’emploi n’est pas au rendez-vous des MDPH », nous demandons avec fermeté que soient renforcées les structures et relations de la MDPH avec les représentations et organismes chargés de l’emploi, ainsi qu’avec les représentants du monde du travail. La participation de ces représentants du monde du travail devrait être renforcée dans les structures de la MDPH et composition de la CDAH afin que les réalités de l’emploi des personnes handicapées soient mieux comprises et une coopération efficace mieux valorisée dans l’intérêt en particulier des personnes handicapées.

 

- Nos organisations syndicales considèrent que l’emploi direct des personnes handicapées est une priorité nationale s’imposant aux entreprises et aux structures, associations et organismes d’insertion et d’emploi.

L’emploi direct et durable s’impose prioritairement dans les mesures d’obligation d’emploi, les accords d’entreprise, la sous-traitance ne pouvant être considérée que comme des mesures et possibilités dérogatives à l’emploi direct.

L’insertion socioprofessionnelle, le maintien à l’emploi, le reclassement interne, la formation et promotion professionnelle des personnes handicapées, à l’écoute de leur projet de vie et professionnelle nécessitent une sollicitation et participation accrue et systématique des médecins du travail, l’implication et l’appui des représentants du personnel.

 

 

- Les organisations syndicales de salariés considèrent que la sécurité, l’accessibilité à l’entreprise et à l’emploi, l’aménagement et adaptation des postes de travail incombent à l’entreprise et sont de sa responsabilité et en assument le financement.

Dans ce but, les entreprises ont à solliciter davantage la collaboration du personnel et de leurs représentants, des médecins du travail au titre d’information et de formation.

 

- Le financement, les moyens de financement provenant des contributions résultant des mesures de l’obligation d’emploi, doivent être exclusivement destinés et utilisés pour l’insertion et le maintien à l’emploi des personnes handicapées, leur formation et promotion professionnelle à l’entreprise, en excluant le financement d’autres mesures extérieures à l’entreprise.

 

- Les organisations syndicales des salariés approuvent les dispositions et mesures prises pour faciliter et adapter la scolarisation des élèves et étudiants handicapés notamment dans l’école ordinaire.

Elles insistent sur le suivi et l’accompagnement du projet de scolarisation en harmonie avec le projet de vie, l’intérêt de déterminer et prendre en compte un projet de formation et d’insertion socioprofessionnelle et en ce sens de conseils d’orientation suscités précocement dans le parcours scolaire de l’élève et étudiant handicapé.

 

- La formation des enseignants et du monde de l’éducation à la problématique et réalités du handicap doit être plus activement développé.

 

- Les organisations syndicales de salariés demandent de mettre fin à la précarité actuelle de l’accompagnement du jeune handicapé et sa limitation à l’établissement scolaire.

On se doit de développer la collaboration entre les structures de l’éducation, de la formation à celle du monde du travail en facilitant les concertations, les passerelles permettant une adaptation plus facile.

 

- Les organisations syndicales des salariés affirment que le succès et l’efficacité de l’emploi des personnes handicapées sont déterminés par l’efficacité et adaptation de la politique de l’emploi des pouvoirs publics et celle des entreprises aux besoins de la population et en particulier à celle des personnes en situation de handicap.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lusancay - dans actualités cfe cgc
commenter cet article

commentaires